La maladie du canevas blanc: comment le survenir!!!

Finalement, vous avez du temps sur les mains. Vous voulez commencer une nouvelle peinture et il n’y a personne autour de vous qui pourrez déranger votre processus créatif. Vous sortez votre tablier, votre canevas tout neuf, vos nouveaux pinceaux et votre peinture fraîche, prêt ou prête à commencer. Cependant, vous vous trouvez incapable de sortir des idées. Alors vous restez là, immobile devant votre canevas tout neuf. Vous souffrez de la maladie du canevas blanc. Mais ne craignez pas, il nous arrive tous parfois de manquer d’inspiration pour entreprendre de nouveaux projets. Voici quelques remèdes qui guériront votre manque d’inspiration.

1. Inspirez vous de vos artistes préférés

Parfois, lorsque nous manque de l’inspiration, rien ne nous empêche de nous inspirer de nos artistes préférés. Que ce soit la manière dont ils traitent leurs images, les techniques plastiques et les outils qu’ils utilisent ou les thèmes et les concepts qu’ils exploitent, vous avez la possibilité d’explorer de nouvelles choses. Mes artistes préférés sont Victor Ali,  Kehinde Wiley, Jean-Michel Basquiat, Julie Mehretu et Mark Bradford

Pour découvrir des nouveaux artistes, < clickez ici! >

Attention ! Cela ne veut pas dire que vous pouvez vous permettre de plagier leurs idées.

Une oeuvre ne peut pas être reproduite, MODIFIÉE ou exploitée sans le consentement et/ou la rétribution monétaire de SON auteur.

2. Explorez de nouveaux médiums

Pour pouvoir créer des œuvres originales, je vous suggéré de changer de médium.  Ceci vous obligera de changer  vos habites artistique. Si vous faites beaucoup de dessin, essayez d’explorer la peinture, ou bien, la sculpture. Vous allez aussi remarquer que votre perception de l’image changera drastiquement. Avoir de expériences de plusieurs médiums artistiques vous permettra de d’intégrer plusieurs techniques dans une seule oeuvre.

3. Sortez de votre atelier

Une des raisons que vous êtes à cours d’idée est que vous rester vous passez trop de temps dans votre atelier. Entre autres, sortir visiter et des nouveaux lieux est l’une des meilleurs façons de vider l’esprit et de faire place à de nouvelles idées. Profitez de ce temps pour visiter des musés ou des expositions locaux comme le Musé des Beaux Arts à Montréal, le musé des arts contemporains,  etc. Vous pouvez même planifié un voyage dans un pays étranger pour apprendre les différentes cultures qui s’y trouve.

4. Faites vos recherches /  Étudiez votre histoire

Le manque d’idées originales peut aussi venir du manque de compréhension de l’histoire de l’art. L’histoire de l’art étudie la relation entre les différents mouvements artistiques à travers les diverses civilisations humaines. C’est à partir de cette histoire que l’on comprend le vocabulaire plastique, les symboles iconographiques et les divers techniques que l’on connait et applique encore aujourd’hui. En vous attardant à la simple compréhension de cette relation, vous participez déjà à la création de l’histoire de l’art. Que ce soit un petit dessin sur le bas d’une feuille ou une immense toile dans un musée, tous les caractéristiques qui composent votre pratique artistique sont influencés par l’histoire de l’art. Sans cette base, il est difficile de produire des œuvres possédant une signification profonde, du moins, ayant un impact social important.

5. Revisitez vos anciennes œuvres.

Il n’y a pas de mal dans le recyclage d’idée. Parfois, nos meilleures idées sont celles que nous avons déjà évoquées. En revisitant nos anciennes, vous aurez une meilleure vue d’ensemble de votre style artistique, et vous pourrez, à la suite, établir une cohérence visuelle dans votre pratique artistique. De plus, en observant les tendances picturales entre vos anciennes œuvres et vos nouvelles œuvres, vous apprenez beaucoup sur vous-même en tant qu’artiste. Par exemple, dans ma propre pratique artistique, le portrait est un des genres récurrents. Cependant, je m’assure de toujours varier la technique et le médium dans lequel je traite mon sujet.

Par contre, en observant ces tendances, vous pouvez décider de vous éloigner des styles traités dans vos anciennes œuvres et explorer quelque chose de nouveau. À vous de découvrir ce que ce sera !

3 commentaires sur “La maladie du canevas blanc: comment le survenir!!!

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

  2. « So black it’s blue » est ma série préférée. Derrière les traits des visages se cache une confiance, un espoir!
    Félicitations Manda.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.